Critique littéraire : L’écologie enracinée

Critique littéraire : L’écologie enracinée

Tugdual Derville
67 RECETTES DE BONHEUR. L’écologie humaine en actions, Éditions Emmanuel, 2018, 150 pages, 15€

 

Écoutons Tugdual Derville nous livrer ses différentes recettes de vie. Ses 67 recettes de bonheur se présentent sous une couverture colorée, le dessin de première page peut surprendre, mais il est réaliste : la succession des générations est un grand arbre. En effet, le but de cet ouvrage est bien d’offrir au lecteur un retour aux sources. L’écologie humaine est un dédale de pensées et d’actions que l’auteur met à plat, dans une réflexion limpide. Chacune des 67 recettes est suivie d’un objectif concret, car l’homme ne se réalise toujours qu’en actions. Certaines rubriques vous parleront peut-être plus que d’autres : « Prendre sa place dans l’histoire ». D’autres vous intrigueront : « Passer du groupe à l’équipage ». Mais toujours vous reviendrez à l’essentiel : « Écouter », « Fermer les yeux », « Écrire une lettre ». Car nous avons parfois besoin de réapprendre certains gestes du quotidien ; le plus dur sera sans doute de l’admettre et de saisir le livre. Vous serez ensuite vous-même saisi par cette ramification de méditations simples et construites.

Jehanne,
étudiante de l’ISSEP
LA NEF – Nº311, Février 2019