Critique littéraire de Courage ! de François Bousquet, par Georges, étudiant de l'ISSEP, publié dans Présent

Critique littéraire | Courage ! Pour un putsch culturel

Critique littéraire | Courage ! Pour un putsch culturel

[vc_row][vc_column][vc_column_text css= ».vc_custom_1580218276999{margin-right: 20px !important;margin-left: 20px !important;} »]

François Bousquet
COURAGE !
Éditions La Nouvelle Librairie, 2019, 254 pages, 12€

[/vc_column_text][vc_separator color= »custom » border_width= »2″ el_width= »40″ accent_color= »#b89e67″ css= ».vc_custom_1554976341443{margin-bottom: 50px !important;} »][vc_column_text css= ».vc_custom_1580313265137{margin-right: 20px !important;margin-left: 20px !important;} »]

Quelle place occupe le combat identitaire et patriote dans notre vie ? Quelle France voulons-nous ? Quels mots employons-nous pour le définir ? François Bousquet propose une définition métapolitique et individuelle du combat à mener. Il n’appelle pas à faire une révolution intérieure mais un coup d’Etat intérieur : le ton est posé.
François Bousquet est rédacteur en chef de la revue Eléments et directeur de La Nouvelle Librairie, au 11, rue Médicis à Paris, adresse bien connue des irrévérencieux amateurs de livres anciens. Sa passion livresque retentit largement dans son ouvrage, les références y sont extrêmement nombreuses : Soljenitsyne, Dominique Venner, Nietzsche, Gramsci n’en sont que les principaux.
Ce n’est d’ailleurs pas sans romantisme qu’il cherche à réveiller la volonté de puissance de son lectorat. Au-delà d’une analyse, Courage ! est une exhortation, une suite de mots d’ordre afin de ne plus laisser de terrain à l’ennemi dans la guerre culturelle qu’il entend mener contre la gauche. Le sous-titre même indique le but de l’ouvrage : « Manuel de guérilla culturelle. » On y apprend plus loin qu’il s’adresse à la jeunesse, à une jeunesse qui ne sait pas toujours où poser le pied et plutôt que défendre son héritage, attaquer. Effet, il s’agit bien d’une oeuvre de conquête et comme avant chaque bataille, il faut donner le sens de l’affrontement et des sacrifices. Ainsi, l’ouvrage n’est pas un simple écrit mais un discours d’une oralité vibrante pour une jeunesse à jamais idéaliste.

[/vc_column_text][vc_separator color= »custom » border_width= »2″ el_width= »20″ accent_color= »#b89e67″][vc_column_text css= ».vc_custom_1580218347745{margin-right: 20px !important;margin-left: 20px !important;} »]

Georges Morand,
étudiant à l’ISSEP
publié dans Présent

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]